Photography

Lola Reboud

Lives and works between Paris, Bruxelles and Marseille

Œuvres disponibles

Août 30° (pourvu qu’elle m’aime)

Lola Reboud, Axel et Axelle (Ris Orangis), 2012

Le temps d’un été, Lola Reboud parcourt les bords de Seine et les parcs, ces interstices qui composent la géographie du territoire et où les jeunes se retrouvent pour passer l’été.

« La série photographique Août 30° (pourvu qu’elle m’aime) entreprise par Lola Reboud, à l’invitation des Ateliers d’arts plastiques de la communauté d’agglomération Evry Centre Essonne,  et à l’occasion de sa résidence « les amours d’été », est (…) un véritable exercice qui s’inscrit dans cette tentative de saisir le bruissement des sentiments.

Car sous la délicieuse sensation de vacances, ou peut-être plus précisément d’oisiveté, liée à la saison estivale autant qu’à la déambulation de la photographe dans les parcs et espaces verts, se trouvent le réalisme orthonormé d’un territoire durement façonné par l’urbanisme et les voies de communication, et les conventions sociales ou de sociabilité.

Lola Reboud, Park of the loges, 2013

Oscillant sans cesse entre marivaudage et réalisme, la photographe autant que ses personnages sont soumis à ce que le cadre de ce territoire, incarnation de ce que l’on peut décrire comme la modernité, produit de comportements, de conventions, et ce que ceux-ci induisent à leur tour sur les conditions de la rencontre.

Souvent, c’est ainsi dans les chemins de traverse que se révèlent les êtres, dans ce que le cadre offre d’hors-cadre, dans ce que la ville offre de nature, et dans ce que cette nature offre d’imagination. »

Extrait du texte de Leslie Compan pour l’exposition « Août 30° » (pourvu qu’elle m’aime), Evry 2012

Seine (fig2.), août 2012

Ris Orangis Dans le cadre de la résidence d’artiste Un été à Evry

Août 2012, ( bords de seine, Ris Orangis)

bord de seine Ris Orangis Dans le cadre de la résidence d’artiste Un été à Evry

Œuvres disponibles