Spring Live #3 / Shani Ha

Tous les jeudis, nous vous donnons rendez-vous en live Instagram pour une conversation avec un artiste ou une personnalité du monde de l’art qui nous inspire. L’occasion de découvrir comment la création d’aujourd’hui nous bouscule, fait osciller nos convictions et nous fait voir le monde en plus grand !

Pour ce Spring Live#3 nous avons reçu l’artiste Shani Ha, en direct de son studio New-Yorkais. L’artiste nous parle de sa pratique artistique mais aussi de la place du corps dans son œuvre, de l’art dans l’espace public et d’humanisme universel. Une conversation passionnante qui ouvre un vaste champ esthétique, intellectuel et politique.

Diplômée en 2012 de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts du Mans, Shani Ha développe très vite sa carrière à New-York. Sa pratique vise à remettre l’humain et le corps (du spectateur, de l’artiste, le corps social, collectif etc.) au centre du dispositif artistique.

Shani Ha questionne les notions d’identité, d’altérité et d’individualité afin d’explorer la possibilité d’un humanisme universel permettant une utopie du vivre ensemble. Aussi, elle tente de sociabiliser les formes, les espaces et les relations en engageant l’attention et l’empathie du public. 

La présence ou la mémoire du corps confronte le spectateur à sa propre existence et à sa relation aux autres. Ainsi sa production se présente sous la forme d’installations, de sculptures, de dessins, de photographies et de performances collaboratives.

Pour en savoir plus sur le travail de Shani Ha