Street Trash - Tank art space

Réouverture de « Street Trash » à la Friche de la Belle de Mai !

Cruellement fermée quelques heures avant le vernissage pour cause de confinement, l’exposition Street Trash à la Friche de la Belle de Mai a enfin ouvert ses portes au public ! Bravo à Amandine Guruceaga et Benjamin Marianne, co-fondateurs de Tank Art Space, pour ce brillant commissariat !

L’exposition réunit des œuvres et des artistes qui partagent l’univers esthétique de la culture gore, grotesque et post apocalyptique, à l’image du film éponyme : Street Trash, de Jim Muro (1987).

La poubelle de rue, la récupération, les rebuts, les lieux abandonnés et délaissés sont depuis plusieurs générations d’artistes une source inépuisable d’idées pour la création plastique. Les dadas, les nouveaux réalistes et depuis les années 1980 des artistes américains comme Mike Kelley, Paul Mc Carthy, Paul Thek, Jimmy Durham ou John Bock ont fait émerger cette violence issue des cultures urbaines, underground et péri-urbaine avec humour et brutalité.

« Cette terrifiante réalité qu’il nous est donné de vivre, et à laquelle il faut trouver une parade, une méthode pour transformer le poison en remède. Il s’agit désormais de se transformer en monstre. » Pacôme Thiellement, extrait du texte d’exposition.

STREET TRASH
L’effet spécial de la sculpture / Sculpture as special effect
Du 17 juin au 25 octobre 2020
Lieu : La Tour-Panorama, 4e étage 
Une proposition de Tank Art Space

DÉCOUVREZ LES OEUVRES D’AMANDINE GURUCEAGA